fbpx

Coaching ou mentorat?

France Asselin, MBA, coach professionnelle certifiée ICF (PCC)
Coach, Humance 
Formatrice et mentore, MOBIUS Coaching et management

Le mois du mentorat est une belle occasion de regarder ces quelques points à considérer pour choisir entre coaching et mentorat, et ce à l’interne comme à l’externe. Le sens, l’appartenance, la compétence, voire même l’identité sont travaillés différemment en mentorat et en coaching, mais aussi selon le style et les écoles de pensée des intervenant sollicités.

  1. Le budget. Le coaching par un professionnel de l’externe requiert un investissement financier parfois important. En revanche, cet investissement fait partie des frais fixes courants lorsque le coaching ou le mentorat sont faits par des employés au cours de leurs tâches existantes et certains organismes offre des services de mentorat gratuits.

  2. La confidentialité et la neutralité de l’intervenant. A quel point importe-t-il à l’accompagné que sa réflexion soit réalisée dans un contexte neutre, sans partie prix, avec une liberté « politique » de pensée. Si cela importe quelque peu, un mentor ou un coach externe sera à privilégier.

  3. La perception. Est-ce bien perçu d’être accompagné par un coach ou un mentor? Cela dépend des cultures qui d’ailleurs évoluent. Cela dépend aussi des croyances et de la personnalité. Il est notamment de mieux en mieux perçu de demander de l’aide. Cela démontre non plus une faiblesse, mais plutôt une ouverture à apprendre et à s’adapter. Cette perception influe sur l’ouverture du mentoré ou du coaché potentiel et même, sur son engagement dans la démarche.

  4. Les effets recherchés de l’accompagnement. L’accompagné a-t-il besoin d’un professionnel de l’accompagnement pour évoluer dans sa capacité plus large et générale réflexive ou a-t-il plutôt besoin de quelqu’un pour s’intégrer dans un environnement donné. Le premier besoin est particulièrement bien servi avec un coach professionnel, le second, par un mentor connaissant les us et coutumes.

  5. La nature de la relation. Le couple accompagné-accompagnant, vise-t-il ou non à tisser un lien et apprendre grâce au partage mutuel d’expériences? Si oui, le mentorat est probablement l’alternative à considérer. Par ailleurs, selon l’International Coaching Federation (ICF), le coaching vise plutôt l’autonomisation et compte une fin contractuelle.

  6. La chimie accompagnant-accompagné. Il est pertinent d’avoir une rencontre de prise de contact qu’il s’agisse d’un coach ou d’un mentor. La relation et la chimie sont des facteurs qui contribuent grandement au succès de l’accompagnement. De plus, cette rencontre permet aux parties de s’assurer qu’elles s’entendent sur une approche plus ou moins directive ou flexible.

  7. La formation et l’expérience du coach et du mentor. En effet, certains accompagnants auront une approche plus ou moins directive ou inclusive du partage d’expériences. Il y a lieu de voir ce qui répond le mieux aux attentes et au développement de la personne concernée selon son contexte. Les antécédents professionnels de l’accompagnant influent sur sa capacité à comprendre l’environnement de l’accompagné. Sa formation de coach professionnel lui apprend à être davantage dans l’ouverture et à mettre la personne coachée à contribution dans ses interactions.

  8. Éthique et protection du publique. L’appartenance de l’accompagnant à une association qui s’est munie d’un code d’éthique est aussi à considérer. Par exemple, faire affaire avec un coach professionnel certifié ICF est de plus en plus exigé puisque cette certification est maintenant un gage de qualité.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter les définitions du coaching et du mentorat des organismes suivants : Mentorat Québec, l’European Mentoring & Coaching Council (EMCC), l’’International Coaching Federation (ICF).

Partager cette publication

Vous souhaitez aller plus loin ? Contactez-nous.

France Asselin MBA, PCC
  • Coach | Développement des leaders et des équipes

Vous pourriez aussi aimer…

Balados

Collaborons maintenant!

Politique de confidentialité

Restez informés

grâce aux infolettres de Humance